Sick and tired…

J’en ai marre! Tout me soule! J’aurais envie de tout abandonner comme ça mais je me dis qu’il faut continuer. 2011 aura été mon année de merde. Mais ça aura surtout commencer fin 2010.

Je ne peux pas m’empecher de lui en vouloir, même si c’est surtout à moi que j’en veux. J’en veux à tout le monde mais surtout à moi. J’ai perdu toute ma motivation à l’école, même quand je sentais une petit lueur d’espoir, j’ai rien fait.

Je n’ai pas autant de motivation que lui. Je n’ai pas autant de motivation que elle. Je n’ai plus beaucoup de motivation surtout. Tout m’énerve, ma tête est tout le temps en train de cogiter. Je voudrais la faire taire T_T Mon coeur me fait mal. Mes yeux pleurent pour rien. Dans ces moments là, que doit on faire?

Lire la suite…

Je n’en sais rien.

Une pause peut être. Mais j’ai tant de retard. Trop de projets et aucun qui ne fonctionne comme je le veux. Je n’arrive pas à me concentrer. Je déteste être désorganisé, et travailler dans le vide. Pourtant c’est en testant qu’on réalise si notre travail a servi à quelque chose ou non.

Il faut que je me motive. Sinon, je vais tomber encore plus bas.

Je me mets trop de pression et pas assez en même temps. Trop de pression car, j’essaye de garder une bonne image, et ne pas faire de bourde. Pas assez de pression car j’ai du mal à travailler seule, et j’ai souvent l’impression que si je bosse, je vais échouer. C’est tout à fait stupide je sais mais voilà…

Je voudrais dormir éternellement. M’endormir et me sentir bien. Il n’y a plus que comme ça que je me sens bien et encore quand les cauchemars ne viennent pas hanter mes nuits.

Je sais bien la chance que j’ai, mais voilà, j’en ai vraiment marre de tout, mais surtout de moi. Je n’arrive pas à changer, je me comporte toujours comme une imbécile, et je finis toujours déçue. J’ai beau tout faire, je me sens au final toujours seule.

Les livres… J’aime lire, mais là, je n’y arrive plus. J’ai commencé pas mal de livre depuis fin 2010 et tous, je ne les ai pas fini. Les mangas, je n’en achete que occassionnellement maintenant. Les animes, une liste énorme, des épisodes mais pas pris le temps de les regarder. Et quand on y pense, qu’ai je fais depuis tout ce temps? Pour dire vrai, j’ai rêvé, j’ai surfé sur le net mais je n’ai pas réalisé grand chose. J’ai jeté l’argent par les fenêtres. Je ne suis pas sorti énormémement. Je me suis levée pour aller au travail. J’ai fait pas mal de petites dépressions. J’ai fait des crises d’anorexie, 2/3 fois. J’ai écrit… C’est la seule chose qu’il me reste encore vraiment. L’écriture.

J’écris des poèmes en prose, j’écris mon état d’esprit, j’écris ce qui me passionne, j’écris un peu tout et rien en fait. Je note surtout ce que je n’arrive pas à dire, et ce qui m’empeche de dormir. J’écris ce qui me prend la tête. J’écris presque tout le temps. Je crois que si un jour, je stoppais tout, je changeais complétement de vie, et bien je continuerais d’écrire. Ecrire encore et toujours.

Ce que j’écris par contre, personne ne le lit. Je pense qu’on me prendrait pour une folle. Puis je ne sais pas… Je ne sais pas si quelqu’un arriverait à lire, mes pavés jusqu’au bout. Est ce qu’il en aurait marre? Je pense que oui, car je me plains beaucoup, et je me prends trop la tête. Ca je le sais très bien! Je n’ai jamais voulu être comme ça et j’aimerais qu’il se taise un jour ;_;

Je ne sais pas quand est ce que j’ai commencé à me prendre autant la tête. Peut être en 3ème, pendant ma période de crise d’adolescence. Quoique je ne sais pas si on peut vraiment appeler ça crise d’adolescence. Puis est elle fini? Je ne le pense pas. Ce n’était pas vraiment une crise d’adolescence, c’était plutot le début de mon déenchantement. J’ai réalisé que les gens n’étaient pas tous gentils. Je me suis « senti seul au monde » comme le disait si bien Corneille, mon chanteur préféré du moment. J’écoutais cette chanson en boucle, et je pleurais. Seule dans ma chambre, je pleurais. Je sais que j’ai tout pour être heureuse mais il me manque une chose, une seule, la seule que je veux réellement: de l’amour. Bien sur, j’ai l’amour de mes parents, de mes « amis », j’apprécie des gens, et réciproquement mais voilà, je n’ai jamais ressenti ce que ça faisait d’aimer et d’être aimer d’amour par quelqu’un. Que ce soit réciproque.

Je m’écoute trop. Je n’agis pas assez. Quand ça ne va pas, je dors, du moins j’essaye et en me réveillant, soit j’ai mal parce que j’ai mal dormi, soit j’ai mal car c’est le retour à la réalité. Je n’assume rien. Je n’assume pas le fait d’être moi. Par exempe: J’aime les talons et marcher avec ne me pose pas de problème, mais le fait de marcher dans une rue pour il y a des gens qui pourraient me regarder (parano!), ou se moquer (parano x2), ou que ça pourrait faire parler (parano x3), me met mal à l’aise, du coup, je n’en porte quasiment jamais. Je ne sors pas souvent seule non plus. Pas que ça me dérange mais en fait si. J’ai peur d’être seule, je n’aime pas la solitude, et j’ai peur du regard des autres…

Je crois qu’il faut que je consulte! Qui sait…

Publicités

Un commentaire sur “Sick and tired…

  1. Oh bah dis donc, il était triste aussi ce billet :( J’espère que ça va bien mieux aujourd’hui ! A une époque, j’écrivais et ressentais le même genre de choses… Je crois que l’on se ressemble encore + que ce que je pensais :3

Cute comments

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s