All I Need Is Books ♥

Coucou les gens,
Deux articles en 2 jours, c’est un exploit dites donc!
Bref, je poste un petit article pour vous montrer mes nouvelles emplettes.

Bad quality pict ^^

Bon, c’est varié et il y a de tout ^^:
– Millénium, tome 1 « L’homme qui n’aimait pas les femmes » (Après le film, il faut que je lise le livre!) / thriller
– Une irrésistible envie d’aimer (ah la la, ça laisse songer ce titre >///< /Roman pour ado
– Please look after mother / in English please!
– Pourquoi les femmes se prennent la tête / du psycho, niark!
et
– Happy Marriage tome 6 & 7 (un de mes mangas chouchou) / BD

Bref j’ai fait fumé la carte bleue, et je ne sais pas encore par lequel je vais commencer. Une chose est sur, je ne compte pas lire Millénium cette nuit xD J’ai bien trop peur de pas réussir à dormir, surtout que j’imagine qu’il y a plus de détails dans le livre >< Pour Happy Marri, ça attendra aussi car je viens de réaliser qu’en fait, je n’ai pas le tome 5 (pas dans ma liste Manga Sanctuary) conclusion je ne l’ai pas lu… et je ne peux pas lire la suite sinon je vais me spoiler u_u. Je garde le livre en anglais pour un jour où j’aurais moins la tête dans le… popotin et donc j’attaque les 2 autres \o/ On s’en fous xD

Bonne soirée à vous :)

Publicités

Spécial A

mod_article1377055_1

Type : Shojo

Genre : Comédie, romance
Auteur : Minami Maki
Animé : 24 épisodes (terminé)
Livres : 17 volumes au Japon, 3 en France (en cours)

~~~ Résumé ~~~

Hikari Hanazono a toujours été devancé, dans tout ce qu’elle faisait, par son ami d’enfance et éternel rival Kei Takishima. Afin de le vaincre, elle rentre dans le même lycée que lui, une école d’élites, se composant de classes rangeant les élèves selon leur niveau scolaire. La meilleure classe,  » la Spécial A « , contient 7 élèves dont Hikari et Kei. Aveuglée par le désir de vaincre le jeune homme, Hikari ne semble pas se rendre compte que celui-ci a développé un tout autre désir …

D’après Manganimés

~~~ Mon avis ~~~

18/20

Je n’avais lu qu’un volume du manga mais ça ne m’avait pas vraiment plus au premier abord (surement le fait que je n’arrivais pas à supporter ce garçon parfait…) pourtant j’ai adoré cet anime: pas mal de scènes comiques, des personnes attachants et de l’amour, que demander de plus? Hikari est l’image de la femme battante ^^ qui fait tous son possible pour devenir numéro 1 et qui se donne à fond dans ce qu’elle fait . Elle est aussi très très naïve. Kei malgré son coté « homme parfait » et la froideur de son regard se révèle être un garçon très attachant.


Au fil des épisodes, on en apprend un peu plus sur l’ensemble des personnages même si l’histoire tourne surtout autour de la rivalité entre Hikari et Kei.

Bref, je ne vous en dit pas plus ^^

Pour voir tous les épisodes en streaming, c’est ici => *

Byou

 

Candy

[Manga] Lovely Complex

Présentation:

Risa, une grande perche, et Atsushi, haut comme trois pommes, sont les comiques involontaires du lycée à cause de leurs disputes légendaires. Tous deux sont complexés par leur taille et ils ont peur de ne jamais trouver l’amour… Ils en font forcément des tonnes pour faire oublier leur mal-être ! Mais un jour, Atsuhi propose à Risa de l’aider à séduire le grand et beau Suzuki, si elle accepte de lui présenter sa meilleure amie, la calme et jolie Chiharu…

Avec cette thématique de base, Lovely Complex s’impose très vite comme un manga sur la tolérance et l’acceptation de soi. Risa, complexée par sa taille, et Atsuhi, frustré par la sienne, doivent apprendre à vivre tels qu’ils sont, accepter leurs corps. Cette question reviendra de manière récurrente dans le manga, et sera la cause de bien des soucis pour nos deux héros. Par ailleurs, d’autres personnages excentriques viendront compléter cette réflexion, mais de manière toujours légère. Et c’est bien ça la force de Lovely Complex : Aya Nakahara n’alourdit jamais son propos, au contraire. C’est avec bonne humeur et simplicité que la mangaka essaie de nous faire passer son message.

En tout cas, Lovely Complex, c’est avant tout un condensé de bonne humeur et d’énergie. A l’image de Risa, l’héroïne de cette histoire, ce manga vous donnera la pêche, vous fera rire et sourire ! Elle va de l’avant, elle ne se laisse pas abattre, mais comme toutes les adolescentes de son âge, il arrive qu’elle doute d’elle-même et des ses capacités. Dans des situations comme celles-ci, elle peut compter sur ses amies pour la soutenir. De l’autre côté, il y a Atsuhi, qui s’impose bien loin des clichés habituels du shôjo manga : au revoir le beau gosse parfait qui fait craquer toutes les filles. Ici, le héros masculin est hésitant, et son modèle psychologique est construit de manière parfaitement logique : quand il trouve enfin l’amour, il ne devient pas soudainement sûr de lui. C’est au contraire à tatons que Atsuhi, mais aussi Risa, avanceront et deviendront peu à peu des pré-adultes. Et les qualités de Lovely Complex reposent justement énormément sur ses deux personnages. Au fil des volumes, on les découvre, on s’attache à eux, on rit à leurs côtés…

Bien entendu, Risa et Atsuhi sont au centre de toute l’histoire, mais les personnages secondaires ne sont pas en reste. Travesti, prof excentrique et autres personnages farfelus viendront colorer les pages de ce manga. Mais on ne peut vous parler des loufoqueries à venir dans les volumes suivants sans vous en gâcher le plaisir. Pourtant, sachez d’ores et déjà que les expressions faciales excessives et déformées d’une Risa désappointée ne manqueront pas de vous faire rire. La mangaka ne se prend pas au sérieux et désamorce toutes les situations trop fleur bleue de son oeuvre, lui évitant du même coup de tomber dans la niaiserie.

Un dessin dans la pure veine shôjo, à n’en pas douter. Le trait est fin, les personnages fringués à la mode, la mise en page dynamique. Et à l’image des couvertures aux couleurs vives et chaleureuses, toute l’esthétique de ce manga se veut très pop-art. Les illustrations des jaquettes, et éventuellement les pages couleurs qui agrémentent certains volumes devraient plaire aux amateurs. Et signalons que cette esthétique très vivante devrait pour nous être l’occasion de vous offrir fréquemment quelques goodies. A suivre…

A l’heure où un nombre innombrables de shôjo mangas vulgaires et porteurs de valeurs douteuses sont publiés en France, Lovely Complex sera donc comme vraie bouffée d’air frais et de sincérité. Sans révolutionner le genre, Aya Nakahara s’en sort toutefois brillamment, grâce à des personnages très attachants et un humour décapant, évitant du même coup pas mal de clichés inhérents au genre. Le lecteur n’a plus qu’à savourer le manga avec simplicité, et surtout sans complexe !!

d’après le site: http://www.akata.fr

Mon avis:

Bah voilà comme c’est mon manga préféré (enfin j’en ai trois ^^ Ouran High School Hanakimi et celui là, mais faut avouer qu’en Shojo je suis encore une novice >_<!!! Mais j’adore trop =p !!! Je ne connaissais pas avant, je regardais que les Naruto, FMA et Gto. Mais faut avouer que je préfère les mangas à l’eau de rose ^8^ tellement plus romantique et plus marrant!!! Puis dans ce genre d’histoire il y a toujours des héroines qui nous ressemblent ou qui ont les même problèmes relationnelles que nous ( xD) donc……. je vous le conseille il est trop mais vraiment trop trop bien (même si pendant un moment Risa n’arrete pas de pleurer. A mince j’en dis un peu trop ^^ » ! puis ce mignon comme tout perso j’adore ♥_♥ (c’est pas la 100ème fois que je le dis ? ^^ »’ sorry je m’arrête là =p )

\♥–Milya—♥/

Edit du 25/03/2011 : Cet article date de 2007.C’est dingue comme on peut ne plus avoir totalement le même avis sur une chose. Et bien mon addiction au shojo est toujours la même, cependant je porte un regard légèrement différent sur ce manga. Si vous n’êtes pas très shojo un peu gniagna passez votre chemin! Je ne dis pas que ce manga est tout le temps comme ça, mais il y a quelques passages plutot frustrant et gniagna où les persos ne savent plus vraiment ce qu’ils veulent, mais ça reste quand même un de mes mangas favoris! J’ai accroché surtout à cause du beau Ootani mais l’histoire en elle même m’a beaucoup plus, 2 adolescents qui semblent différents et qui pourtant se ressemblent beaucoup. L’une est grande, l’autre est petit, ils se prennent souvent la tête pour tout et n’importe quoi mais au fond ils ont les même gouts et s’apprécient énormément. Tout ça me laisse songeuse. Pouah, je crois que je ne suis pas totalement guérit xD

++